[1-1] Une ère de Paix.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[1-1] Une ère de Paix.

Message par Le Charade le Jeu 8 Sep - 15:33

L’information se répandit dans toutes les terres de l’Ordre avant même d’avoir pu être officialisée, elle courrait sur les lèvres des marchands, des clients de taverne, des lycans… Le bouche à oreille faisait son œuvre, et dans quelques jours la nouvelle se serait répandue comme une peste ravageuse dans tous les foyers du continent.

Les histoires divergent, les récits les plus fous prennent vie, mais la fin est toujours la même : Le Criminel de Guerre, Niju et sa Meute sont morts.
A cet instant, personne ne put rester indifférent. Qu’on l’ait connu ou non, surprise, joie, colère, soulagement, sentiment de justice ou de vengeance enfin accomplie. La mort d’une personnalité aussi controversée et détestée par les humains allait enfin soulager de nombreux cœurs meurtris par la perte de proches dans les guerres incessantes provoqués par le lycans et ses sanglants subordonnés.
La joie conquit bientôt chaque foyer, et les habitants mue par une volonté commune inexplicable quittèrent leurs habitations, dans l’Ordre tout entier, pour célébrer la nouvelle.

Niju n’était plus, La Meute n’était plus, Aashar n’était plus,  Norgul n’était plus, Le Malin n’était plus.
Toutes les menaces écartées en si peu de temps, depuis l’arrivé au pouvoir d’Erika Svanhilde, l’Impératrice, firent comprendre à la majorité des citoyens du royaume qu’une nouvelle ère était venue.

L’ère de l’Ordre. L’ère de La Paix était enfin arrivée.

Dans une cohésion incroyable et dans une joie immense la majorité des habitants du royaume envahirent les rues pour acclamer la Dvani de l’Ordre, La Sauveuse, L’Impératrice d’un ordre nouveau, d’une nouvelle ère. Que les Dieux les préservent, elle et la paix.

Mais dans l’ombre d’une ruelle, une silhouette ne festoyait pas. Elle contemplait les réjouissances avec une haine qui la consumait littéralement de l’intérieur, dont la seule comparaison qui pouvait en être faite était les flammes des Enfers, qui dévorent éternellement les âmes des assassins.

- «  Profitez bien de la paix éphémère que vous offres Svanhilde. L’Ordre s’écroulera, votre Sauveuse disparaitra, et la Paix laissera la place à la destruction. Dont je serais l’incarnation. »

Un sourire inhumain s’engouffra à nouveau dans l’obscurité, ne laissant aucune trace de son passage sur Proncilia.
avatar
Le Charade

Messages : 201
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum