La famille de Carrath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La famille de Carrath

Message par Kelora le Mer 25 Jan - 20:39

La famille de Carrath porte une longue histoire. La première trace remonte à un petit bambin retrouvé dans des linges soyeux devant une demeure à Lhynn. Cet enfant avait tout juste sept mois et la famille l'a recueillie.
Personne ne sait réellement ce qui a mené cet enfant devant cette demeure, personne ne sait qui l'a emené là et pourquoi. On nomma cette enfant Lulielle et l'histoire de cete famille commença là.

Kelora
Admin

Messages : 45
Date d'inscription : 11/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://so-rp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Lulielle de Carrath

Message par Kelora le Mer 25 Jan - 20:39


Prénom : Lulielle
Nom : de Carrath
Âge (d'apparence) : 30 ans
Taille : 1m60
Armes : une épée courte le long du dos, une arbalète accrochée dans son dos, deux dagues aux poignets, deux couteaux de lancé à ses bottes et une épée longue à la ceinture.
Bijoux : un pendentif d'Aariba à son cou.
Particularités : ascendance lui permettant de ne se changer qu'en coyote uniquement.

Apparence : Le jour venait de se lever, mais elle finissait déjà de lasser son armure qui entourait ses jambes ; chose assez compliquée et certainement la plus longue puisque les lacets devaient rester invisibles. Une fois cela fait, elle se regarda son reflet, l'armure qui couvrait son cou et sa nuque, son torse ainsi que son dos brillait légèrement. Elle passa un rapide coup de brosse dans ses cheveux roux, puis enfila son arbalète, la calant dans son dos juste au-dessus de son carquois.
Un carquois qui avait été fait exprès pour être discret. Il était posé à l'horizontal dans le bas du dos avec un bouton à presser pour l'ouvrir et laisser tomber un seul carreau.
Elle ajusta son fourreau pour son épée courte dans son dos et y glissa son arme de secours.
Sa cape finalisa la première série de préparatifs, cette dernière avait été ajustée pour la taille assez petite de Lulielle. En effet, elle mesurait dans le mètre soixante, la coupe de sa cape une fois arrangée avait été parfaite.
Cette femme rousse noua les fourreaux à ses poignets, ces derniers contenant des dagues. Elle glissa deux couteaux de jets dans ses bottes, se déclara prête et prit sa monture pour aller dans la capitale.

Manière de penser : Lulielle est une personne aux idées bien arrêtées même si à présent elle sait mettre de l'eau dans son vent. N'ayant connu qu'une seule fois l'amour, elle reste assez froide. Se mettre en colère reste une de ses occupations principales, une colère froide, qui dicte la plupart de ses actions. Le genre de haine qui est logée dans le ventre, cette dernière venant tout droit de toutes les horreurs qui ont été commises par les démons et leurs pairs auxquelles elle a assisté. Malgré cela elle essaye toujours d'être juste. Lulielle est une personne plutôt orgueilleuse qui aura beaucoup de mal à accepter l'aide de qui que ce soit.

Kelora
Admin

Messages : 45
Date d'inscription : 11/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://so-rp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille de Carrath

Message par Kelora le Mer 25 Jan - 20:44

Ninelle



Pré-ellipse de 10 ans.
Nom : Brosis
Prénom : Ninelle
Surnom : Nin
Âge : 21 ans
Taille : 1m55
Fonction : Capitaine de la milice d'Abelheim


Description physique :
Ninelle a les yeux d'un noir obsidienne si profond que l'on peut à peine en distinguer la pupille qui semble noyée dans ces derniers, sa bouche rosée à la lèvre inférieure légèrement renflée lui confère une moue boudeuse constamment qui est contredite par son sourire qui vient creuser ses fossettes. Auréolant ce visage, ses longs cheveux vaste brasier roux viennent incendier son ensellure comme ses joues En effet, Ninelle a beau tenter de dompter ses ondulations rousses, elles, comme un feu de forêt, restent sauvages.
Son air fragile, dû à sa petite taille, est souligné par son buste filiforme et fin prolongé par ses bras dont les renflements comme des collines viennent jurer avec son côté poupain. Ses longues jambes lui permettent d'atteindre péniblement son mètre cinquante-cinq sont à l'instar de ses bras.

Etant capitaine d'une milice, Ninelle arbore souvent le même équipement. Un pantalon noir surmonté d'une chainse forment la base de sa tenue. Elle ceintre ceux-ci à l'aide d'une ceinture en cuir où elle accroche sa corde en chanvre de milicienne, sa bourse d'or, sa pipe réglementaire de milicienne et ses clefs. La grève qui lui a été offerte par sa mère est camouflée par ses cuissardes qui remontent jusque ses cuisses. Les cuissardes sont d'un cuir souple usées par le port régulier. De même les manches de son chainse camouflent ses canon d'avant-bras d'acier hérissé de pointes d'acier. Juste avant son coude un cercle de métal est prolongée d'une lame cruciforme d'une dizaine de centimètres qui vient hérisser son coude.  Ses armes sont cachées par sa cape bleu nuit qui recouvre son dos jusque ses chevilles. Au niveau de ses reins elle arbore deux fourreaux de dagues en diagonale dirigés vers le bas. Le long de sa cuisse droite, sur le côté externe, se trouve un poignard. Enfin pour compléter son armement une épée courte est lovée le long de sa colonne sous son chainse.
Elle a une petite sacoche accrochée sur le coté gauche de sa ceinture et maintenue par une corde en cuir qui encercle sa cuisse, cette petite sacoche contient une fiole d'eau bénite, sa boite d'allumettes, son tabac et sa Saronys.


Description mentale :
Ninelle est une jeune femme d'une curiosité sans nom, cette curiosité l'oblige parfois à se mettre dans des situations inconfortables. Elle arrive, souvent, à s'en sortir grâce à sa capacité d'adaptation sans égale et si cela ne suffit pas elle saura faire preuve d'une obstination digne d'une mule. Son jeune âge fait d'elle une personne influençable.
Au cours de sa vie, Ninelle n'a pas connu de grand amour, essentiellement par manque d'intérêt. L'amitié est, pour elle, une valeur plus sûre que les sentiments désastreux qu'engendrent l'amour.
Elle fait partie des êtres qui pensent d'abord à eux, conséquence de son âge ou simple trait de caractère ? Même elle ne le sait pas. Malgré cet égoïsme latent elle essayera de faire toujours au mieux pour les gens qui l'entourent.
Selon les événements, ses réactions offriront un panel aussi varié que les couleurs d'un caméléon, sa jovialité sera malgré tout la réaction la plus naturelle pour elle.

Particularité :
Ninelle est la fille de Lulielle, malheureusement les conditions de sa naissance sont désastreuses. En effet, elle est issue d'un viol par un démon qui maîtrisait la magie de métamorphose. Ce démon ayant été retenu pendant la majeure partie de la vie de Ninelle est indépendant de son tempérament et peut prendre le contrôle de la jeune femme.
Lorsqu'il prend le contrôle, ses yeux deviennent deux lacs noirs sans plus aucune trace du blanc de l’œil, son visage semble s'amaigrir et devenir plus pâle.

Apparence de Ninelle lorsqu'elle se laisse submerger par son démon.

Post-ellipse
Nom : de Carrath Brosis
Prénom : Ninelle
Surnom : Nin’
Âge : 31 ans bien qu'elle semble encore en avoir 25 grâce à son ascendance démoniaque.
Taille : 1m55
Fonction : Membre du Phénix d’Onbaarin
Famille : Sa mère : Lulielle ; ses filles adoptives : Irina, Aurore et Talie qu'elle pense morte ; ses filles biologiques : Missandei et Shireen.

Description physique :
Ninelle arbore une armure bleue nuit de manufacture drow. Elle porte à sa ceinture deux dagues, une bourse, une corde, sa pipe ainsi que ses clefs. Le long de sa colonne vertébrale fermement attaché elle porte un glaive et deux poignards au niveau de ses reins. Les canons d’avant-bras sont hérissés de pointes. Elle porte une cape bleue nuit qui lui arrive aux pieds et qui vient cacher son équipement dorsal. Le long de sa cuisse droite, sur le côté externe, se trouve un poignard.  Elle a une petite sacoche accrochée sur le coté gauche de sa ceinture et maintenue par une corde en cuir qui encercle sa cuisse, cette petite sacoche contient une fiole d'eau bénite, sa boite d'allumettes, son tabac et sa Saronys.


Description mentale :
Nin' est devenue une personne déterminée, à l’humour un peu particulier. Les épreuves qu’elle a traversé l’ont rendue plus dure. Elle a perdu toute foi en l’amour, et se contente de celui qu’elle éprouve pour sa famille et pour la paix.
Elle essayera de faire toujours au mieux pour les gens qui l'entourent, bien qu'elle ne soit pas de ceux qui pardonnent. Sa vulgarité est sans pareille, tout comme sa fidélité pour ceux qu'elle estime.
Son entente avec son démon en dix ans a réellement prit forme. Nin' est devenue plus déterminée et impitoyable alors que Ninelle veut défendre les intérêts de Nin', elles cohabitent à présent dans une entente cordiale.

Kelora
Admin

Messages : 45
Date d'inscription : 11/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://so-rp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Irina de Carrath Brosis, la virtuose

Message par Kelora le Mer 25 Jan - 20:47

Prénom : Irina
Nom : de Carrath Brosis
Famille : Lulielle (grand-mère adoptive), Ninelle (mère adoptive), Missandei, Shireen et Aurore (soeurs)
Âge : 21 ans.
Taille : 1m80
Poids : 60kg.
Couleur de peau : blanche,
Couleur de cheveux : blonds,
Couleur des yeux : bleus.
Animal de compagnie : Moin, dragonnet vert d'1m10, bipède.



Description physique et mentale :
Cela faisait très longtemps que j'avais envie d'aller voir les pièces de théâtre de la troupe de la Wiviel. La paix m'apportait enfin cette chance, l'homme s'assit devant, et attendit calmement le début.

La nuit se fit sur les planches, lorsque tout le monde fut assit.
Lorsque les lanternes furent découvertes sur la scène, la scène commença portée par une légère musique qui s'adapta au fur et à mesure de la pièce, rendant les déchirements de cette tragédique plus tristes encore. La pièce s'arrêta, les applaudissements se firent entendre, les artistes ne vinrent pas saluer, l'obscurité régna à nouveau.

Lorsque la lumière revint, deux personnes étaient assises, l'une sur une chaise avec un violoncelle et à côté un homme avec des tambours et autres percussions. Peu à peu apparut un orchestre venant de toute part.
L'attention de l'homme fut focalisée sur la femme, elle se tenait là, on la devinait grande mais elle semblait écrasée par le poids du monde, ses longs cheveux blonds cascadaient dans son dos, parsemnés de petites tresses. Sa robe noire soulignait délicatement la paleur de sa peau. Elle croisa le regard de l'homme, ses yeux d'un bleu marine se fixèrent sur lui, il lui sourit, sans s'en rendre compte pour l'encourager. Sa maigreur se dénottait sous ses vêtements fins.

Lorsque la musique commença à jouer la voix grave de l'homme enfla dans la pièce. Il comptait l'incipit de la pièce. Et la voix de la jeune femme vint sonner aux oreilles de tous, comme un délicat carillon, elle jouait en même temps.
Sa douleur semblait envolée, elle prenait peu à peu de la place sur la scène, aux yeux de l'homme, ce fut comme une éclosion. La voix gutturale de l'homme se mêlait à celle de la femme. Elle avait un accent sur son commun. Il resta subjugué par son talent. Par ses yeux bleus qui observaient l'horizon. Sa maigreur ne parut plus alerter l'homme. Son élément était la musique, ses chaussures fines remuaient doucement, lui donnant le rythme. Elle portait un fin bracelet à son poignet et un autre à sa cheville que la robe découvrait.
La musique se termina brutalement. Malgré l'aspect particulier de la musique, le public vint applaudir les acteurs et les musiciens. L'attention de l'homme toujours fixée sur cette douceur et cette virtuosité, il ne put cependant lui parler après la pièce, elle avait tout bonnement disparu, évitant cet instant privilégié avec le public.

Paroles de la chanson en commun:
La lune se lève

Sur mon chemin...

Ainsi, comme je me promène sur ce chemin
Voilé par l'obscurité
Le clair de lune illumine mon chemin
La perte paternelle fait rage en moi

Soudainement
Le long du pied de la montagne
Des démons surgissent de la fumée
Oh, vagabond, tu verras
Ils semblent avoir scellé ton destin

La magie se tisse
Sur les sols sanctifiés
Il est tombé sur ses genoux où il se tenait
Et aveuglé par ceux
Qui sont passé ici il y a longtemps

Ici dans les Bois de Gildeon
Il tourne sa tête
Blessé par les bêtes
Son coeur - Rempli de peur
C'est la fin
Ou il trouvera
Le chemin hors d'ici

Le Requiem éternel se pose sur eux, Seigneur
Et que la lumière perpétuelle brille sur eux
Vous êtes béni, Seigneur, en Ithiria
Béni
Seigneur
Que pourrait-on dire alors ?
Requiem éternel

Le mystère
Vallées d'ithiria

Profondément dans le coeur de la forêt
Enchantée par les élus
Des anciens temps
La magie de leur lumière
Ces profonds ensorcellements

Nuit aux Bois de Gildeon

Vagabondes-tu encore ?
Et tu es perdu dans les passages secrets ?
Les as-tu vu ?
Est-ce pur dans ton coeur ?
Puis à travers les arbres
Tu devras voir une lumière
Qui t'a sauvé des ténèbres

La lune se lève

Si l'espoir se tient
En moi
Avec une main tremblante
Je prends mon épée
Sous le ciel brillant
Les loups n'oublient jamais leur faim
Un Coup, un Cri,
Une Douleur, une Lumière
Mais il est bien mort
Les ombres ne sont pas sombres

Observant la lumière argentée de la lune
Ici, où l'histoire s'estompe
J'entre dans le royaume de la nuit obscure
Le courage doit être désormais avec nous tous
Dans les moments de liberté, de peur
Mère Mort se tient de leur côté
Une licorne si fière et lumineuse
Chevauche, lorsque tous les mondes entrent en collision

Sur mon chemin...

Désormais, je me promène sur mon chemin
La lumière lunaire qui me guide
Lorsque j'arrive à une taverne
Je suis profondément soulagé...

Histoire :
Irina est née dans une famille de Nobles à Trigorn. Elle apprit la musique, très tôt, passionnée. Déjà à l'époque elle était assez solitaire. Cependant les choses devinrent plus compliquées quand, enlevée par Xilion, elle se fit violer et assista à la torture de son compagnon de mauvaise fortune ; Ethan. Xilion lui ôta les yeux.
Elle ne put rien entendre jusqu'à ce qu'elle soit face à une jeune femme rousse enchaînée face à elle. Incapable de parler elle continuait de pleurer son innocence perdue sur l'autel de la folie du démon. Cette jeune femme, n'était autre que Ninelle qui eût le choix entre les sauver tous les deux et sacrifier sa virginité ou en sacrifier un pour sauver l'autre.
La petite blonde avait envie de dire qu'elle ne pourrait jamais plus vivre après cela, mais elle ne put rien dire, la voix bloquée par la douleur.
Ninelle se sacrifia pour eux, elle les ramena chez eux et, sans qu'Irina le sache, elle proposa à ses parents de l'adopter. Evidemment ils refusèrent dans un premier temps, mais en tant que Nobles leur fille devenait un fardeau avec son chagrin et son mutisme. Ils finirent par accepter que Ninelle l'adopte.

A force de patience et d'amour, elle re-découvrit comment communiquer peu à peu. Elle se passionna d'autant plus pour la musique, qui lui permettait d'exprimer ce que la musicienne était incapable de dire, et les oiseaux. Ces derniers lui permirent de ressentir un peu d'espoir au milieu de son cagrin et de sa douleur.
Les choses allaient mieux, mais tout cela fut détruit par un petit démon du nom de Sournois qui l'enleva à son tour, la tortura tant mentalement que physiquement par des images de Xilion.
Son esprit chancelant manqua de se briser définitivement, mais un certain Charade lui permit de jouer de la musique à nouveau et lui offrit une lyre faite d'argent et sa mère vint la sauver, finalement sauvant les miettes de sa conscience.

Le travail reprit, afin qu'elle apprenne à communiquer à nouveau, aidée par Ninelle et Devinette.
Elle eut envie d'en finir avec cette douleur à l'âge de douze ans, cicatrices qui marquèrent son sein gauche définitivement lorsqu'à sept reprises elle tenta de se percer le coeur. Ninelle la surprit agonisante et la sauva.
Leur relation n'en fut que renforcée. Irina n'en tint jamais Ninelle pour responsable, même si cette dernière était écrasée par la culpabilité.
Peu à peu, elle décida d'avancer, rejoignant le Temple de Brastos, en tant que simple fervente, afin d'apprendre ces techniques de ménestrel qu'elle avait lu dans un livre. Et Ninelle l'entraîna, comme ses soeurs afin qu'elle puisse se défendre ou au mieux, fuir.

Son talent fut découvert par Alba Wiviel, qui la fit jouer dans ses pièces et avec qui elle s'entend pour composer son premier opéra en entier.
Elle a un dégoût total et absolu des hommes à l'aspect humain et n'accepte aucun contact physique de quiconque, mis à part ses proches.
Sa mère lui offrit Moin, déjà à moitié éduqué, elle vit en lui un allié, mais au bout d'un an regretta de lui ôter sa liberté. Alors elle le relâcha dans la nature afin qu'il la retrouve.
Deux mois plus tard, il revint. Et depuis il rôde toujours autour d'Irina si ce n'est dans la demeure elle-même.

Kelora
Admin

Messages : 45
Date d'inscription : 11/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://so-rp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille de Carrath

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum